SCPI : 5 choses à savoir

19 octobre 2021

Accueil » immobilier » SCPI : 5 choses à savoir
Sommaire de l'article

Se constituer un patrimoine immobilier afin de préparer sa retraite est une des tâches les plus communes. La méthode choisie diffère d’un individu à l’autre, mais pour la majorité des gens, l’investissement dans l’immobilier reste la meilleure solution pour se constituer un patrimoine. Elle est toutefois risquée et il n’est pas garanti d’y trouver satisfaction. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier existantes depuis 1960 se présentent alors comme un compromis parfait entre le besoin d’investissement et la difficulté d’accès du marché immobilier.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Une Société Civile de Placement immobilier (SCPI) est une société qui axe son activité vers l’acquisition et la gestion de biens immobiliers pour le compte de ses associés. Les biens immobiliers dont la société assure la gestion sont acquis par investissement des capitaux mis à disposition par les associés et leur loyer est perçu par ces derniers. Il existe plusieurs types de SCPI et par conséquent une diversité de parcs immobiliers pour les investisseurs intéressés par ce système. Vous pouvez suivre ce lien pour en savoir plus au sujet des SCPI et vous faire accompagner dans la gestion de votre patrimoine immobilier.

Comment fonctionnent les SCPI ?

Les Sociétés Civiles de Placement immobilier opèrent dans le confort d’une régulation unique qui ne s’applique qu’à elles. Sous la supervision de l’AMF, des sociétés de gestion agissent pour se procurer des biens dans une multitude de marchés (immobilier commercial, immobilier résidentiel, etc.). Leurs principales cibles sont les biens immobiliers susceptibles de créer de la richesse par mise en location ou vente. Cette même société s’occupe de la recherche de locataires et de la gestion du parc.

Deux familles de SCPI se distinguent principalement : les SCPI à capital fixe et les SCPI à capital variable. Dans une SCPI à capital fixe, il vous sera possible d’obtenir des parts uniquement lors de l’émission de capital ou au cours d’une augmentation de capital. L’augmentation de capital en question étant soumise à certaines règles. En effet, pour réaliser une augmentation de capital, l’augmentation de capitale antérieure doit avoir été placée en majorité dans la pierre et les parts restantes persistant sur le marché doivent être cédées au même prix que les parts neuves.

La SCPI à capital variable pour sa part offre à ses clients la liberté de disposer de ses parts selon leur bon vouloir. Ils peuvent acquérir des parts ou en céder sur la base des prix fixés par la SCPI.

SCPI investissement immobilier

Les différents types de SCPI

Toutes les SCPI ne se valent pas. L’investisseur doit toujours garder un œil sur les caractéristiques d’une SCPI afin de maximiser ses placements. La principale différence entre les SCPI est la nature de leurs parcs immobiliers. Les SCPI de plus-value concentrent les efforts sur l’acquisition de bien immobiliers résidentiels ayant une certaine valeur locative.

Les SCPI de rendement ciblent l’immobilier professionnel (bureaux, commerces, entrepôts, etc.) dans leurs projets. Ce choix particulier d’immobilier offre à l’investisseur plus de marge dans la sélection du locataire et une plus grande protection.

Les SCPI fiscales sont pour leur part concentrées sur l’idée de défiscaliser tout en réalisant des épargnes. La composition de leur parc n’est pas sujette à la nature du bien immobilier à acquérir, mais plutôt aux avantages fiscaux qu’ils proposent.

Le marché des SCPI

Les SCPI existaient depuis les années 60. Leur marché, comme vous pouvez vous en douter est par conséquent très mature. En raison de la complexité de la sélection imposée par l’AMF, on enregistre à peine une vingtaine d’agents sur le marché des SCPI. Ce faible nombre d’opérateurs n’enraye pourtant pas la circulation de capitaux sur ce marché qui met en jeu plus de 50 milliards d’euros. On recense plus de 180 SCPI de type et de nature diverse opérant librement sur ce marché.

Investir dans une SCPI : avantages et inconvénients

Investir est une décision généralement liée au désir de se constituer une réserve de richesse pour l’avenir. Opter pour une SCPI comme cible de son investissement permet de mettre la main de façon simple sur une des meilleures sources de richesses qui soient : l’immobilier.

Devenir associé dans une SCPI vous permet de devenir le copropriétaire de plusieurs biens immobiliers en dépensant beaucoup moins que l’acquisition normale aurait pu coûter. Vous avez également moins de documents à remplir puisque la gestion de ce patrimoine immobilier sera la responsabilité de la société de gestion.

S’il y a un point regrettable par rapport à l’investissement dans une SCPI, il s’agit des nombreux frais que vous aurez à supporter avant de véritablement pouvoir en tirer un bénéfice. Ils correspondent à la part des sociétés de gestion en charge de la SCPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 21 =