Des aides financières pour acquérir un vélo électrique

11 juin 2021

Accueil » Environnement » Des aides financières pour acquérir un vélo électrique
Sommaire de l'article

La mobilité verte est aujourd’hui au cœur de toutes les discussions. De nombreux pays européens, dont la France, cherchent en outre à réduire leurs émissions de CO2. Et pour atteindre leurs objectifs, il est important pour chaque pays de proposer des moyens de transport beaucoup plus écologiques. Et les vélos électriques constituent une option intéressante.

Tout en étant un véhicule respectueux de l’environnement, les vélos électriques peuvent aussi aider à parcourir de longues distances. Et pour encourager les gens à privilégier ce moyen de transport, de nombreuses subventions ont été proposées par le gouvernement français. Et pour en bénéficier, il vous faudra acheter votre vélo électrique auprès d’un revendeur spécialisé dans les VAE.

Le bonus vélo à assistance électrique

L’État français offre ce bonus sous certaines conditions. La valeur de cette aide peut aller jusqu’à 200 euros. Pour en bénéficier, il est important pour la personne d’avoir déjà eu une aide de sa municipalité. Par ailleurs, le montant de cette aide ne dépasse pas celui fourni par la commune. D’autre part, la subvention ne doit pas non plus dépasser le minimum des deux montants, à savoir les 200 euros. Cette aide est accessible à tout particulier avec une contribution fiscale annuelle nulle.

Avec l’engouement autour de la mobilité propre, les communes, les villes et les régions sont aussi susceptibles de propres aides pour soutenir l’achat d’un vélo électrique. À Paris, par exemple, vous pouvez obtenir une aide financière à 33 % du prix d’achat du vélo.

Échanger les véhicules polluants avec un vélo électrique

La France offre aux résidents la possibilité d’échanger leur véhicule contre un vélo électrique. Le programme permettra aux particuliers d’obtenir une subvention de 2 500 euros pour acheter un vélo électrique s’ils choisissent de mettre au rebut leur ancien véhicule. Ce dispositif a été approuvé lors d’un vote préliminaire tenu à l’Assemblée nationale le 9 avril et sera inclus dans un programme national de mise à la casse des voitures. Il s’agit d’un projet de loi sur le climat, qui vise à réduire de 40 % les émissions de CO2 d’ici 2030.

Ce programme s’appuie sur des incitations politiques antérieures introduites par le gouvernement français visant à accroître l’utilisation des modes de transport actifs, notamment une subvention générale à l’achat de vélos électriques établie en 2017 et une aide à la réparation de vélos introduite l’année dernière.

Qu’en est-il des entreprises ?

D’une manière générale, les particuliers sont les plus privilégiés en termes d’aides financières lors de l’acquisition d’un vélo électrique. D’ailleurs, ils bénéficient d’un système beaucoup plus simple, contrairement aux subventions pour les entreprises. De plus, tout dépend de chaque région.

En Île-de-France, par exemple, une aide financière plafonnée à 1 500 euros est octroyée aux PME composées de 50 personnes maximum. Dans la ville de Paris, une subvention allant jusqu’à 400 euros est aussi offerte à ces entreprises. Pour la ville de Nantes, les entreprises pourront bénéficier d’une aide allant jusqu’à 25 % du prix du vélo électrique. La mise en place de toutes ces subventions vise à développer la mobilité durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 20 =