Comment bien choisir votre freelance ?

En entreprise, recourir à un freelance peut se faire de façon ponctuelle. Il s’agit alors d’un temporaire chargé d’exécuter un travail précis. Ce dernier pouvant être relativement simple : secrétariat ; D’une complexité moyenne : collecte de données ou étude. Mais il peut aussi d’agir d’importantes responsabilités telles que mener à bien un processus impliquant la vie de l’entreprise : cas des consultants chargés d’accompagner une fusion ou une vente.

Vérifiez l’expertise de la personne

Le premier critère pouvant motiver la sélection ou le refus d’une candidature est bien sûr la compétence. Autrement dit, le postulant maîtrise-t-il votre secteur d’activités ? Comprend-il les défis auxquels votre entreprise doit répondre à court, moyen et long terme ?

Avant de vérifier que les potentiels collaborateurs font l’affaire, Assurez-vous que vous savez exactement de quoi votre entreprise a besoin. Cela semble une évidence, pourtant de nombreuses sociétés n’ont jamais défini leurs priorités. Elles fonctionnent “en mode” navigation à vue. Cela peut être pertinent dans certaines circonstances exceptionnelles, mais ne pas avoir de document stratégique cause le plus souvent énormément de problèmes, car l’entreprise n’a pas les moyens de se projeter et d’imaginer le long terme c’est-à-dire l’horizon au-delà de l’année, voire des 10 prochaines années. 

D’où vient le postulant ?

Rendez-vous sur une plateforme dédiée pour examiner la liste des profils de freelances pouvant résoudre la difficulté ponctuelle qui fait que vous ayez besoin d’embaucher. Soyez méticuleux ! Prenez le temps de lister, de vérifier et de valider les références qui s’étaleront devant vos yeux. C’est la phase “éloignée” qui peut s’accomplir sur internet. Elle permet de dégrossir une liste de potentielles recrues. Vous pourrez ainsi passer de 1000 à une dizaine. Puis viendra le moment de la phase “rapprochée” qui consistera à échanger avec les freelances. Demandez-leur : quelles ont été leurs précédents missions ? Vérifiez que ce qu’ils ont précédemment réalisé se rapproche au maximum des travaux que vous souhaitez leur confier. Certains conseillent de demander les coordonnées d’un de ses précédents clients. C’est une bonne idée si le client joue franc-jeu. 

Autres aspects importants 

Certains employeurs choisissent de sécuriser leur environnement en ne travaillant qu’avec des personnes qui leur ont été recommandées. Dans le cas d’un freelance recommandé, inutile de passer par la case vérification des références et des performances. Cela représente un gain de temps.

Certains chefs d’entreprise estiment également qu’il faut se fier à son ressenti, car une personne très compétente peut parfaitement avoir du mal à s’insérer dans l’esprit de votre entreprise et y faire plus de mal que de bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 3 =